www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Creuse

Vous êtes actuellement : Précaires  / EVS 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
25 novembre 2010

Une première avancée : 20 Millions d’€uros pour les EVS, on continue...

20 millions d’euros viennent d’être affectés au financement des emplois de vie scolaire remplissant les missions d’aide administrative et d’accompagnement des élèves en situation de handicap. La bataille pour en faire de véritables métiers n’est pas pour autant terminée.

Un amendement concernant le budget 2011 vient d’être adopté à l’assemblée nationale. Il affecte 20 millions d’euros inscrits au programme enseignement scolaire du second degré et destinés au paiement des heures supplémentaires, au financement des emplois vie scolaire (programme vie de l’élève). Ce transfert devrait pouvoir permettre le renouvellement ou le réemploi de contrats d’EVS affectés à l’aide administrative et à l’accompagnement des élèves en situation de handicap au mois pour l’année 2011.

Les syndicats investis

Lors des auditions auprès des parlementaires, le SNUipp s’est fortement investi sur cette question au moment où de nombreuses personnes affectées à l’aide administrative voyaient leurs contrats non renouvelés. Avec le SE, le SGEN et la CGT, le SNUipp s’était adressé au Ministère de l’Education Nationale et au Ministère du Travail. Actuellement, les quatre organisations appellent à signer une pétition nationale. La bataille n’est donc pas terminée.

Une bataille loin d’être terminée

L’amendement adopté par la commission des affaires culturelles et introduit dans la petite loi adoptée le 17 novembre (= sortie de l’assemblée nationale), modifie la répartition des crédits et reporte 20 millions d’euros vers le financement des contrats aidés. Ces crédits sont pris sur le budget consacré aux heures supplémentaires du second degré. L’amendement destinait ce déplacement de 20 millions à des créations de postes.

Le SNUipp s’adresse aux sénateurs pour que cet amendement soit confirmé au Sénat. La question de la précarité de ces emplois n’est pas pour autant réglée. Ce qui nécessite de créer deux véritables métiers :

- aide à la direction
- accompagnement à la scolarité des élèves en situation de handicap.

 

2 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Creuse, tous droits réservés.