www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Creuse

Vous êtes actuellement : Actualités  / Actions départementales  / Communiqués de presse 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
17 novembre 2009

Communiqué de presse : Conséquences du budget 2009

Communiqué de presse (2) :

Conséquences du budget 2009 Réussite de tous les élèves : il faudrait faire mieux avec moins ?

La rentrée 2009 s’est déroulée avec 81 enfants en moins et 16,5 suppressions de postes d’enseignants dans les écoles : ce qui correspond à un poste enlevé pour 5 élèves de moins. Ceci est la traduction départementale du budget voté par les parlementaires en novembre 2008.

Concrètement, cela se traduit mécaniquement par une élévation générale du nombre d’enfants par classe et c’est très généralement la maternelle qui fait les frais de ces suppressions de postes : si le Ministre Darcos s’est excusé de ses déclarations sur la maternelle « Est-ce qu’il est vraiment logique,[…] que nous fassions passer des concours bac+5 à des personnes dont la fonction va être essentiellement de faire faire des siestes à des enfants ou de leur changer les couches ? », les conséquences du budget qu’il a défendu sont bien là. 11 fermetures sur 14 ont conduit à la remise en cause, directement ou indirectement, de la scolarisation des enfants de 2 et 3 ans avec un objectif annoncé par l’Inspecteur d’Académie, puis confirmé depuis par un inspecteur : 30 élèves par classe. Au-delà des impossibilités d’accueil, c’est bien l’essence même de l’école maternelle qui est mise à mal. Que penser, en tant que parents, d’une première rentrée dans une classe aussi chargée ? Comment peut on mettre en place des situations propices à la scolarisation de jeunes enfants avec de tels effectifs ?

Concrètement, un certain nombre d’écoles se retrouvent dans des situations explosives. Ici, une école maternelle à 2 classes accueille 52 élèves (26 par classe), effectif ne permettant pas l’accueil de toute une génération d’enfants nés en 2007 sur la commune (17 élèves potentiels). Là, ce sont 126 élèves qui sont accueillis dans 5 classes sur 3 communes (plus de 25 élèves par classe, avec 2 ou 3 niveaux par classe) : l’administration, dans l’incapacité d’apporter les moyens nécessaires, « bricole » un aménagement par demi-journées. Le budget 2010 prévoit 16 000 suppressions de postes dans l’Éducation Nationale : quelles en seront les conséquences pour nos élèves creusois s’il est adopté en l’état ?

Le SNUipp23 pense que, loin de vouloir faire réussir tous les élèves et de leur offrir un haut niveau de culture, le ministère poursuit un unique but, celui de faire des économies. Le SNUipp23 considère, contrairement au ministère, que l’Education est notre avenir et que mieux vaudrait investir pour elle. C’est pourquoi le SNUipp23 appelle :
- les enseignants creusois à être massivement en grève le mardi 24 novembre pour exiger un autre budget
- Les parents à les soutenir dans cette lutte

Guéret le 17 novembre 2009

PDF - 60.1 ko
CP

 

5 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Creuse, tous droits réservés.