www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Creuse

Vous êtes actuellement : Actualités  / Actions départementales  / Communiqués de presse 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
16 novembre 2009

Communiqué de presse : vers le démantèlement de l’école

Communiqué de presse (1) :

VERS LE DÉMANTELEMENT DE L’ECOLE ?

L’école primaire a subi la mise en place de nombreuses réformes à la rentrée 2008 modifiant profondément le fonctionnement de l’école :

Semaine de 4 jours : sans discussion préalable, à la télévision, le Ministre annonce sur TF1 la modification de la semaine scolaire, passant de 26h par semaine à 24 heures par semaine, conduisant ainsi à la suppression de l’équivalent de 12 jours d’école pour tous les élèves sur une année scolaire (pour la Creuse, il n’y a plus de jours de récupération pendant les vacances). Ainsi à l’issue de la scolarité maternelle et élémentaire (8 ans en moyenne), c’est plus d’une demi-année scolaire qui a été retirées à l’ensemble des élèves.

Aide personnalisée : les heures libérées par la diminution de la durée de la semaine scolaire ont été affectées à l’aide personnalisée pour les élèves en difficulté. Au mieux, les élèves en difficulté ont autant d’heures qu’avant la réforme. Cette décision a eu pour conséquence l’allongement de la journée scolaire de ces élèves alors que la France a déjà la journée scolaire la plus longue d’Europe. En Creuse les élèves sont pris en charge la plupart du temps sur la pause méridienne, alors qu’une coupure est nécessaire ou le soir après la classe quand les élèves sont déjà très fatigués. Les enseignants creusois pensent que cette mesure ne répond pas au problème de la difficulté scolaire qui doit être prise en charge par des maîtres spécialisés pendant le temps scolaire. Or cette mesure a servi à justifier la suppression de 1500 postes d’enseignants spécialisés en RASED dont 3 dans le département.

Nouveaux programmes : Le Ministère a imposé de nouveaux programmes sans concertation, alors que les précédents dataient seulement de 2002 (révisés en 2007). Ces nouveaux programmes proposent une conception "mécanique des apprentissages" (répéter, reproduire, s’entraîner… sans comprendre le but de l’apprentissage). Les enseignants creusois constatent un appauvrissement des programmes, avec une orientation fortement axée sur le français et les mathématiques au détriment d’une culture humaniste (histoire, géographie…).

Evaluations nationales : Mise en place pendant l’année scolaire dernière, les évaluations CE1 et CM2 ne sont pas un outil au service des élèves, des enseignants et des familles. Le mode de correction binaire (juste ou faux) ne permet pas une analyse des difficultés des élèves. De plus, celles de CM2 situées en milieu d’année scolaire, placent les élèves les plus fragiles en situation d’échec à cause de compétences qui n’ont pas été travaillées à cette période de l’année. Les enseignants creusois ont besoin d’outils fiables pour faire progresser leurs élèves.

Le SNUipp23 pense que, loin de vouloir faire réussir tous les élèves et de leur offrir un haut niveau de culture, le ministère poursuit un unique but, celui de faire des économies.

Le SNUipp23 considère, contrairement au ministère, que l’Education est notre avenir et que mieux vaudrait investir pour elle.

C’est pourquoi le SNUipp23 appelle :

- les enseignants creusois à être massivement en grève le mardi 24 novembre pour exiger un autre budget

- Les parents à les soutenir dans cette lutte

PDF - 62.2 ko

 

9 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Creuse, tous droits réservés.