www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Creuse

Vous êtes actuellement : Archives  / 2007 2008  / Manif du dimanche 18 mai 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Dans la même rubrique

16 avril 2008

Manifestation Nationale à Paris le dimanche 18 mai à l’appel de la FSU et du SNUipp Opéra à Bastille par République départ 13h30

À force de multiplier les réformes et de vouloir les mettre en oeuvre sans essayer d’en prévoir les conséquences, le ministre de l’Education nationale soulève colère et indignation en pleine carte scolaire. Une manifestation nationale pour l’éducation est annoncée le 18 mai.

Les projets de programmes ont suscité une levée de bouclier sans précédent. 19 organisations syndicales et mouvements pédagogiques les ont condamnés fermement et demandent maintenant à Xavier Darcos de suspendre leur application. Les volte-face sur les demi-journées banalisées ne montrent pas, c’est peu de le dire, une volonté affirmée de l’administration de prendre en compte l’avis des enseignants, premiers concernés .

La mise en place des stages de remise en niveau pour les élèves de cours moyen durant les prochaines vacances scolaires se heurte au scepticisme sur leur efficacité .

Au-delà des tâches demandées aux équipes, ce ne sont pas des heures supplémentaires que les enseignants réclament, mais des augmentations de salaires et le rattrapage de la perte de pouvoir d’achat de ces dernières années. L’augmentation de la valeur du point d’indice pour 2008 reste encore une fois très inférieure à l’inflation prévue. Cette question, générale en Europe, sera au coeur de la manifestation de Ljubljana le 5 avril .

Le décret instaurant la nouvelle semaine scolaire, avec la suppression des heures du samedi matin, vient d’être présenté au CSE. La plus grande partie de la communauté éducative a voté contre, expliquant que ce dispositif n’est pas à même de combattre efficacement la difficulté scolaire. S’appuyant sur un texte insuffisamment cadré, les inspections académiques ou départementales vont élaborer les schémas de mise en place : le SNUipp interviendra pour que les décisions des conseils des maîtres soient respectées.

Après les élections municipales, les premières décisions de carte scolaire sont connues. De l’insuffisance des créations de postes au regard du nombre d’élèves supplémentaires découlent les conséquences automatiques et malheureusement habituelles depuis quelques années : baisse générale de la scolarisation des 2 ans, augmentation des moyennes d’élèves à tous niveaux, problèmes de remplacements, impossibilité de remplacer les personnels en formation continue…

Dans la Fonction publique, les personnels précaires se multiplient, et dans les écoles, auxiliaires de vie scolaire et emplois de vie scolaire conjuguent temps partiels, rémunérations minimales, manque de formation…

Pour le SNUipp, les missions de service public doivent être assurées par des emplois statutaires.

Concernant les retraites, le premier ministre vient d’annoncer le passage à 41 annuités de cotisation en 2012 et a fait clairement le choix de la baisse des pensions.

Pour la FSU, il est encore possible de revenir sur les réformes de 1993 et 2003, en empruntant d’autres orientations. Les manifestations du 29 mars ont montré dans toute la France la volonté des salariés du public comme du privé de ne pas voir encore leurs retraites amputées.

L’école publique, ses élèves et ses personnels, méritent d’autres choix. Il n’est pas possible que continuent à être imposées des réformes qui prennent à rebours l’avis et l’intérêt des personnels. Des modifications des programmes aux stages pendant les vacances, des opérations de carte scolaire à la suppression du samedi matin, des salaires aux retraites, les raisons ne manquent pas de protester avec vigueur.

 

26 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Creuse, tous droits réservés.