www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Creuse

Vous êtes actuellement : Actualités  / Actions nationales  / Mardi 22 mai : grève Fonction Publique 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
11 mai 2018

Tous dans la rue pour un 22 mai solidaire !

Alors que des mouvements sociaux et des revendications s’élèvent de différents secteurs (étudiant-es, hôpitaux, EHPAD, SNCF, Air France, retraité-es, Fonction publique…), le gouvernement, sous prétexte de « moderniser l’action publique », confirme le lancement de « 4 chantiers de refondation du contrat social avec les agents publics ».

Les orientations choisies, si elles n’évoluent pas, dynamiteraient le statut :

- recours accru à l’emploi contractuel et précaire, développement du salaire « au mérite »,

- externalisation (de la prise en charge de la difficulté scolaire, par exemple ...),

- privatisation ou abandon de « missions de services publics »,

- plan de départs volontaires et projet de 120 000 suppressions d’emplois en 5 ans,

- affaiblissement du rôle des représentants du personnels et des capacités de défense des personnels dans les instances (CT, CHSCT et CAP)...

L’Éducation Nationale est plus que concernée par le projet de réforme de la Fonction publique. Avec 56% des effectifs de fonctionnaires d’État, comment pourrait-elle échapper aux 120 000 suppressions de postes promises par le candidat Macron ? Une menace sur le nombre de postes alors que déjà, les classes souffrent d’un sureffectif quasi général et que le système français connaît un des taux d’encadrement les plus lourds, que la prise en charge de la difficulté scolaire n’est pas satisfaisante, le remplacement non assuré … La mission de l’école est d’apporter une éducation et un enseignement de qualité, d’assurer un égal accès aux savoirs et à la connaissance, à tous les enfants de la République sur tous les territoires. La réforme poursuit-elle cet idéal déjà mis à mal par le passé ? Difficile d’y croire sans la présence d’enseignants formés, protégés par un statut qui les préserve des demandes et des pressions extérieures. L’arrivée progressive d’une contractualisation sans exigence de concours viendrait fragiliser davantage un édifice déjà ébranlé.

Deux autres mesures viennent impacter la notion de transparence et d’équité entre les agents. La disparition des instances paritaires ne permettrait plus aux organisations syndicales représentatives de s’assurer du respect des règles collectives. La mise en place d’une rémunération reposant sur le « mérite » viendrait en contre-pied de la nécessaire dimension collective des missions d’enseignement au sein des écoles. Autant de raisons d’être en grève le 22 mai prochain.

Il s’agit au contraire de défendre le statut de fonctionnaire et les services publics qui sont des éléments essentiels de notre modèle social qu’il faut améliorer et non pas fragiliser voire démanteler. Il s’agit également d’exiger une revalorisation de nos salaires.

Après les grèves du 10 octobre et du 22 mars dernier, il nous faudra être encore plus nombreux, plus rassemblés et plus forts dans la grève et les manifestations le 22 mai pour défendre une société plus juste et équitable.

Rendez-vous à 9h30 devant l’inspection académique avec blouse, baguette et bonnet d’âne pour dénoncer les orientations et pratiques de notre ministère,

puis convergence des luttes pour la Fonction Publique à la préfecture à 10h30 suivi d’une manifestation

Pour ouvrir le modèle de lettre aux parents, cliquez sur l’icône :

Word - 26.5 ko
lettre parents
PDF - 119.2 ko
lettre parents

Pour plus d’infos :

Cliquez ici pour lire le communiqué d’appel unitaire

Cliquez ici pour lire le 4 pages FSU

Cliquez ici pour lire le tabloïd du SNUipp-FSU : le 22 mai s’affiche !

 

10 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Creuse, tous droits réservés.