www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Creuse

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
19 mai 2007

Un service minimum dans l’Education nationale en cas de grève ?

Le président élu, Nicolas Sarkozy, a évoqué l’idée d’un service minimum dans l’Education nationale, qui imposerait une obligation d’accueil de tous les enfants en cas de grève, lors d’une rencontre mardi avec la CFTC, a-t-on appris mercredi auprès du syndicat. Nicolas Sarkozy souhaite mettre en place "un service minimum à l’école pour faire en sorte qu’en cas de grève les enfants soient accueillis", a déclaré à l’AFP la secrétaire adjointe de la CFTC, Gabrielle Simon, confirmant une information parue mercredi dans Le Figaro. "Il a précisé que cela ne voudrait pas dire qu’en cas de grève les enseignants seraient obligés de travailler (...), ni que la garderie devrait être assurée par les enseignants, mais qu’un dispositif devrait permettre à tous les enfants d’être accueillis à l’école", a-t-elle ajouté. "Il n’est pas allé plus loin" dans son explication, a conclu Mme Simon. L’Unsa (syndicats autonomes) dont le secrétaire général Alain Olive a aussi rencontré M. Sarkozy mardi, a en revanche démenti toute allusion du président élu à un quelconque service minimum dans l’Education, contrairement à ce qu’indique Le Figaro. La mise en place d’un service minimum dans les transports en cas de grève a constitué un thème fort de campagne de M. Sarkozy. Après avoir martelé qu’il voulait légiférer sur le sujet dès l’été, il a laissé entendre aux syndicats ces derniers jours qu’il pourrait les laisser négocier directement, avec les directions de chaque entreprise.

PARIS, 16 mai 2007 (AFP)

 

22 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Creuse, tous droits réservés.