www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Creuse

Vous êtes actuellement : Formation  / Formation initiale 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
3 juin 2017

Dispositif de formation initiale pour 2017/2018

compte-rendu d’audience

M. Gratadour a reçu les organisations syndicales de l’académie jeudi 18 mai dernier pour nous présenter la formation des PESA pour l’année scolaire 2017/2018. Au niveau de l’alternance Stages / Formation : On ne change rien !

L’alternance choisie reste celle du mi-temps hebdomadaire de stage. Les stagiaires auront en responsabilité 2 classes différentes le lundi et le mardi et un mercredi sur 2. Les cours à l’ESPE auront lieu les autres jours de la semaine.

Nous avions oeuvré en intersyndicale pour un retour à une formation alliant les stages filés et les stages massés. Rappelant que cette alternance sur un mi-temps de stage annualisé était plus profitable pour la formation continue et pour les équipes d’école.

Mais, au point de vue budgétaire, cette alternance n’est pas efficiente (les stagiaires sur des décharges sont comptés comme moyens de remplacement )

Nous continuerons de dénoncer ce choix de formation dans les commissions et les diverses audiences...

La formation initiale reste une de nos priorités !

Les nouveautés de 2016 reconduites en 2017

Après avoir dénoncé le choix fait par l’administration au niveau des stages, il nous faut reconnaître que certaines de nos propositions ont été entendues l’an dernier, ces améliorations seront reconduites :

- La rentrée sera TUILEE :

La rentrée a lieu le lundi 4 septembre. L’ESPE a décidé de libérer les stagiaires le jeudi et le vendredi de cette même semaine. L’organisation sera la suivante :
- lundi 4 septembre : prise de contact + observation dans la classe A avec le titulaire, prise en responsabilité de la classe A le jeudi 7 septembre
- mardi 5 septembre : prise de contact + observation dans la classe B avec le titulaire, prise en responsabilité de la classe B le vendredi 7 septembre.

Cette organisation va nécessiter une adaptation des titulaires de classe sur la semaine de rentrée mais évitera aux stagiaires de se retrouver seuls face aux élèves le jour de la rentrée comme cela avait malheureusement pu se faire à la rentrée 2015.

- Un stage d’immersion dans les classes des tuteurs aura lieu du 18 au 22 septembre et les 18 et 19 janvier.

Il nous paraissait intéressant que des jeunes enseignants qui n’ont jamais vu de classe fonctionner puissent le faire (certaines personnes obtiennent le concours mais n’ont pas suivi de formation à l’ESPE ni eu de stages en classe avant). Ces journées en immersion dans les classes d’EMF permettront d’observer des postures, des savoir-faire, des outils... Cette immersion permettra aussi de créer du lien entre tuteur et stagiaire.

- Un allègement des visites de suivi en stage et des visites conjointes :

Nous avions fait remarquer qu’il y avait trop de visites et qu’elles généraient beaucoup de stress et de fatigues pour les stagiaires. L’année prochaine, il y aura moins de visites et 2 visites seront conjointes entre tuteur ESPE et tuteur EMF. Les visites conjointes nous paraissent un bon moyen d’accompagner les stagiaires, c’est aussi quelque chose sur lequel nous avions insisté en audience.

- Période 1 : 1 visite dans la classe A et 1 visite dans la classe B par le tuteur EMF
- Période 2 : 1ère visite conjointe dans la classe A ou B (tuteur EMF et tuteur ESPE).
- Période 3 : 1 visite par le tuteur EMF dans la/les classes de son choix.
- Période 4 : 2ème visite conjointe dans la classe non visitée en P2

- Réunions de régulation :

* Une réunion de régulation "bilan de suivi de début d’année" en octobre sera organisée dans chaque département

* Une réunion de régulation bilan de suivi à l’entretien PESA sera organisée début février entre l’IEN et les tuteurs EMF et l’ESPE dans chaque département

* Des entretiens individuels PESA seront organisés par l’IEN et les tuteurs le mercredi 28/02/18 après-midi. Ce bilan d’étape peut être pertinent et doit permettre au stagiaire de se situer dans la formation et faire état de ses besoins. Nous alertons M. Gratadour sur la façon dont pourrait être perçu cet entretien, qui se doit d’être bienveillant et formateur et non démoralisant et générateur de stress.

- Les 9h d’animations pédagogiques seront organisées sur 3 mercredis après-midi d’accompagnement en présence des tuteurs EMF et ESPE. Le fait que les PESA aient un temps dédié avec leurs tuteurs afin d’échanger sur d’éventuelles difficultés, des améliorations à apporter, des projets à développer... est très intéressant. Néanmoins, nous déplorons le fait que les PESA doivent faire ces heures de formation continue alors qu’ils sont déjà en formation initiale !

- 1 tuteur EMF pour 2 PESA en moyenne.

Les nouveautés de 2017

- Un guide de gradation serait élaboré pour la rentrée à l’intention des tuteurs EMF et ESPE.

Cet outil avait été demandé par des stagiaires afin d’instaurer une certaine justice et une certaine égalité dans leur évaluation. En effet, les exigences entre la formation Education Nationale et la formation universitaire étaient parfois discordantes et donc déstabilisantes. Cela permetrait alors une harmonie parmi les tuteurs EMF et ceux de l’ESPE dans toute l’académie et d’établir une progressivité des attendus. Il y aura probablement 5 entrées principales : la conception du métier, la conduite, le suivi et l’évaluation des élèves, le travail en équipe et les relations avec les familles.

- une visite des IEN en période 5

C’est une exigence du recteur et une demande des IEN. Dans le 2nd degré, la validation se fait par une visite des IA IPR. Avec les nouvelles modalités du PPCR, le premier RDV carrière aurait lieu à l’échelon 5, les IEN trouvent que c’est trop tardif pour voir les jeunes entrants en classe. Ceci enfin permettrait d’instaurer une égalité entre tous les stagiaires : tous seront visités par l’IEN !

Nous remarquons que cette visite peut générer un stress important chez les stagiaires dans une année déjà difficile. M, Gratadour nous explique que toutes les précautions seront mises, les exigences seront les mêmes que sur les autres visites, la date de l’inspection sera connue par courrier 8 à 10 jours avant.

- pas de bulletin de visite en période 1

Nous remarquons qu’il y a beaucoup de visites, afin d’alléger un peu le contrat nous demandons à ce que les visites effectuées en P1 n’amènent pas à des bulletins mais juste à des conseils donnés à l’oral. M. Gratadour accepte notre proposition. Il y aura donc une visite avec entretien et conseils donnés à l’oral par le tuteur.

- Séminaire de rentrée de 3 jours au lieu de 2 pour les stagiaires

Il aura lieu du 29 août au 31 août. La journée "tenue de classe" était une demande des IEN. Ils souhaitaient pouvoir intervenir sur des informations institutionnelles : organisation en cycle, relation aux familles, réunions...

Nous questionnons le statut des personnels à ce moment-là car ils ne sont pas encore employés par l’EN (contrat à partir du 1er septembre) et donc sur leur obligation de présence. M. Gratadour rappelle que c’est une commande du ministère, que les personnes seraient couvertes en cas d’accident. Concernant l’obligation de présence, M. Gratadour indique que c’est une invitation qui est envoyée à ces personnes et non une convocation...

* Formation des néo titulaires

Depuis plusieurs années, les néo-titulaires ne bénéficiaient plus de retour en formation (la seule action de formation qu’ils vivaient était l’accompagnement -variable en fonction des circonscriptions- des conseillers pédagogiques). Depuis cette année, des jours de stage ont pu être dégagés. L’an prochain, les entrants dans le métier devraient pouvoir bénéficier :

en T1 : 2 fois 4 jours

en T2 : 2 fois 2 jours

en T3 : 2 fois 1 jour

En T1, un conseiller référent désigné à l’année effectuera des visites. En T2, il y aura une visite d’accompagnement et une visite en classe de l’IEN.

Nous soulignons que l’accompagnement des néo-titulaires est trop proche de celui des stagiaires. Les visites sont essentiellement évaluatives. M. Gratadour est d’accord avec nous, les visites des CPC ne doivent pas être des visites d’inspection. Il souhaite que le protocole de suivi évolue, que les modalités rompent avec ces pratiques qui font des CPC des IEN-bis. Il indique que l’accompagnement pourrait se faire sous forme d’entretien, de visites ponctuelles (sur un temps précis en classe), d’une séance co-construite, d’une séance d’observation du CPC qui prendrait la classe en charge... Nous trouvons ces idées intéressantes mais reste à voir quelle sera la réelle mise en oeuvre...

La réunion s’est terminée après 2h de discussion.

Pour le SNUipp-FSU Académique, Laurianne Léon (87) et Solen Marche (23)

Vous trouverez ICI les mandats du SNUipp-FSU décidés lors du dernier congrès pour une formation initiale solide et ambitieuse.

 

12 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Creuse, tous droits réservés.