www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Creuse

Vous êtes actuellement : Commissions et Comités  / CDEN (Conseil Départemental de l’Education Nationale) 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
15 avril 2011

CDEN du 14 avril

Carte scolaire : CDEN du jeudi 14 avril 2011 Un préfet sourd et aveugle face à la contestation. Seul contre tous, il maintient le cap…

Alors que les mobilisations dans les écoles, collèges et lycées du département n’ont pas cessé depuis plus de 2 mois, alors que les élus du département (Maires et Adjoints, Conseillers Généraux...) ont pris des positions, toutes tendances confondues, contre les suppressions annoncées, alors que les représentants des personnels n’ont cessé de dénoncer les conséquences désastreuses pour les élèves creusois des suppressions de postes, alors que les enseignants étaient massivement en grève ce jour, le Préfet est resté sourd et aveugle.... Nous avons assisté à un simulacre de concertation/dialogue avec un Préfet absent une grande partie du CDEN…

N’ont donc pas du tout été prises en compte ou entendues : la déclaration préalable FSU-UNSA Educ-FCPE (voir page suivante) Les demandes du SNUipp étayées par les effectifs réels (donc avec les élèves de 2 ans) pour l’abandon des suppressions de postes (ex : la fermeture de la classe maternelle de Bourganeuf et du poste FLE va à l’encontre de la politique des ZEP et de l’attention portée en début de scolarité aux élèves dont le français n’est pas la langue parlée à la maison) ou l’obtention d’ouvertures de classes (ex : alors que l’IA sait qu’il y aura plus de 30 élèves à la classe unique de Sannat, il décide de ne toujours pas ouvrir une 2ème classe)

L’étude exhaustive du SNUipp avec présentation des cartes des zones blanches des interventions des maîtres de RASED : le malaise de l’IA et du Préfet a pourtant été flagrant. Difficile pour eux en effet de parler ensuite d’un service public d’éducation équitable et accessible à tous (voir cartes p.15)

La défense des EMALA, éléments majeurs de la prise en compte de la ruralité du département. On aurait aimé une intervention des représentants du Conseil Général, partenaire financier de cette structure, eux aussi malheureusement absents une grande partie de la réunion.

L’assemblée a voté unanimement contre cette carte scolaire catastrophique mais la carte scolaire a été intégralement maintenue en l’état, aucune modification… : les citoyens apprécieront cette leçon de démocratie du ministère et de l’Etat.

PDF - 778.2 ko
Déclaration préliminaire CDEN 14 04 11

 

19 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Creuse, tous droits réservés.