www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Creuse

Vous êtes actuellement : Archives  / 2010 2011  / Action du 9 février (grève du 10 février) 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum

Documents joints

Dans la même rubrique

3 février 2011

Carte scolaire / Remplacements non assurés Arrêter le massacre ! Opération Préfecture Mercredi 9 février Rassemblement 15h devant la Préfecture

Carte scolaire / Remplacements non assurés Arrêter le massacre ! Opération Préfecture Mercredi 9 février Rassemblement 15h devant la Préfecture

L’ensemble des dotations départementales sont maintenant connues grâce au recensement mis en place par le SNUipp via ses sections départementales. Partout, le constat que nous faisions au niveau creusois est le même : le ministère supprime pour supprimer !

Dans cette liste, nous n’avons trouvé que 9 départements métropolitains affichant une dotation positive, parmi ceux-là le "pompon" revient sans doute à la Haute Garonne dont les effectifs progressent de 1163 élèves et qui se voit dotée d’un demi-poste supplémentaire (oui, 1/2 poste...). On en rirait si ce n’était pas aussi grave...

Remarquons aussi Paris qui accueillera 600 élèves supplémentaires et perdra 58 postes ; celui de la Haute Savoie qui gagne 813 élèves et... 1 poste ; l’Isère qui progresse de 719 élèves et de... 1 poste ! Bref, du grand n’importe quoi pourvu qu’on ferme ou qu’on ouvre le moins possible... d’ailleurs le solde de l’ensemble des mesures se traduit par une augmentation de 8645 élèves au plan national et la suppression de 2661 postes !

Tout ceci dans une période où l’administration locale n’est plus en mesure d’assurer les remplacements et où, chaque jour, des centaines d’élèves se retrouvent sans enseignants… et les enseignants avec 2 voire 3 classes...

Ce n’est plus une "gestion" que l’on pourrait contester, condamner, combattre...

C’est un véritable massacre de moyens dont les élèves seront les premières victimes !

Face à une telle situation, il est urgent et important que l’ensemble des collègues, des parents d’élèves, des élus de nos communes, prenne la mesure de ce qui se met en place : on ne peut même plus parler "d’attaques" contre l’École Publique, mais bien d’un plan prémédité et délibéré de destruction pure et simple de ce maillage, rural et urbain, qui faisait l’attractivité et la force de notre école !

Le SNUipp23 a fait le choix, plutôt que d’appeler à la grève le jeudi 10 février, de faire une action en direction du nouveau Préfet le Mercredi 9 février afin de pouvoir associer le maximum de collègues, de parents, d’élus, de citoyens….

 

5 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Creuse, tous droits réservés.